NOUVEL ÉPISODE DANS LA SÉRIE DE LA DÉVIATION DE BEYNAC


23 septembre 2022

Nouvel épisode et nouveau rebondissement dans l’affaire de la déviation de Beynac. D’après nos confrères de France Bleu Périgord et Sud-Ouest, la justice a condamné le président du conseil départemental de la Dordogne, Germinal Peiro à 500 euros d'amende pour diffamation suite à une plainte de deux associations : l'Association pour la sauvegarde de la vallée de la Dordogne et la fédération d’associations de protection de la nature et de l’environnement. Le président du département avait qualifié il y a quelques mois les opposants à la déviation de Beynac de « criminels en puissance ». Germinal Peiro annonce son intention très ferme de faire appel de cette décision.

Germinal Peiro persiste et signe !

Le feuilleton n'est donc pas terminé, d’autant plus, et même si le département n'a plus que quatre mois pour respecter la décision de justice et détruire le chantier du contournement de Beynac, le président du département, ne lâche rien et a déposé des pièces supplémentaires pour compléter son nouveau projet auprès du préfet.

Crédit photo : Le Parisien

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article